TECHNIQUES MERCH

Si l’on cherche un peu, on trouvera facilement des notions de merchandising. Ne serait-ce qu’en se baladant dans une enseigne, il suffit d’ouvrir les yeux. Sinon, il y a des ouvrages de référence écrit par des auteurs qui font autorités dans le domaine. Naturellement on pense aux “papes du merch” MOUTON et FADY/VYT et bien d’autres dont  je vous invite à compléter la liste.

En revanche, on trouve assez peu de synthèse pratique en ligne sur les règles de base en merchandising.

 Pour rappel : quels sont les messages clé d’un merchandising 360° ?

Faire acheter, impulser, remémorer...sont les messages clé du merchandising 360°
Selon l’institut français du merchandising (IFM), le merchandising c’est “l’art d’impulser”. Le merchandising agit sur plusieurs composantes de l’attitude : faire connaître, faire aimer et bien entendu faire agir. C’est un choix qui est lié à une stratégie d’une enseigne et/ou d’un fabricant.
Par exemple on comprendra aisément qu’un category’s killer, ne développera pas une mise en scène de grande surface spécialisée. Il se limitera à faire voir et comprendre l’offre pour influer sur la décision d’achat, mais toutes les notions d’évasion, séduction etc. seront limitées par manque de place et de cohérence par rapport à sa stratégie. Le client s’il veut du rêve, des explications approfondies…, il les trouvera ailleurs et reviendra pour le prix et la simplicité du choix par exemple.
Donc ce qu’il faut retenir, c’est que les techniques merchandising sont différentes car elles relèvent de choix, de décisions, je vous renvoie à la notion de  stratégie merchandising. J’ai toujours été étonné de voir le manque de prise en compte dans les approches de certains  fabricants de la stratégie d’enseigne. C’est vrai que les fabricants ont une stratégie de marque mais ils gagnent beaucoup à l’adapter à l’enseigne et au format de magasin. Dans ces cas là, on dit qu’ils ont plus des stratégies catégorielles (enseigne/marque).